Diabète & Pollution

Retour à la liste des actualités
Diabète & Pollution Diabète & Pollution
DIABETE Diabète & Pollution

Quelles sont les découvertes ?

Une étude menée par la faculté de médecine de Washington a été publiée le vendredi 29 juin 2018 dans la revue The Lancet Planetary Health. Selon cette étude, la pollution atmosphérique favoriserait « un nouveau cas de diabète sur sept soit 3,2 millions de nouveaux cas dans le monde pour l’année 2016 ».

 

L’étude a été réalisée parmi 1,7 millions d'anciens combattants américains, non diabétiques au départ, sur une durée de 8 ans et demi. Les données médicales, la qualité de l’air, et les autres facteurs de risque de diabète ont été utilisés pour établir un modèle statistique : celui-ci mesure l’impact de la pollution de l’air sur le diabète. Les chercheurs ont conclu que 14% des nouveaux cas de diabète seraient induits par la pollution de l’air.

 

Ce n’est pas la première étude réalisée à ce sujet. En 2016 des scientifiques allemands de l’Helmholtz Zentrum München et du Centre Allemand de Recherche en Santé Environnementale ont publié leurs travaux menés sur 3000 personnes habitant en ville ou à la campagne. Cette étude comparait les glycémies de ces personnes avec la concentration de polluants atmosphériques sur leur lieu de résidence. Les résultats ont montré que « chez ces individus, l’association entre l’augmentation de leur niveau de marqueurs sanguins et l’augmentation de polluants atmosphériques est particulièrement significative. Ainsi sur le long terme, la pollution est un facteur de risque pour le diabète de type 2 en particulier pour les personnes ayant une altération du métabolisme du glucose » selon le Docteur Kathrin Wolf, auteure principale de l’étude.

 

Quelle conclusion en tirer ?

La pollution de l’air réduirait la production d'insuline et créerait un contexte inflammatoire favorisant le développement d’une résistance à l’insuline.

La pollution serait donc un facteur de risque d’apparition du diabète chez les personnes déjà prédisposées (ayant des antécédents familiaux, sédentarité, obésité …).

 

Ces recherches permettent de tirer la sonnette d’alarme et d’encourager la démarche actuelle de réduction des seuils de pollution.

 

Sources :

“Air pollution and diabetes: it’s time to get active!” http://www.thelancet.com/planetary-health Vol 2 July 2018

Risk factor air pollution : https://www.helmholtz-muenchen.de/en/press-media/press-releases/2013/press-release/article/35848/index.html

 

Source image : France 3